• Méditation sur la colère

    Face à une situation qui nous met en colère, notre réaction s'avère bien plus nuisible qu'utile. Il est préférable alors de se retirer au calme pendant un moment, le temps que l'orage passe. A chaque fois que vous êtes en proie à la colère, observez votre corps avec attention et avec une certaine distance, comme si vous étiez le témoins de ce que vous éprouvez.


    Que ressentez-vous dans votre corps
    ? Une montée d'adrénaline, des palpitations cardiaques, des tremblements, l'envie d'hurler, de

    Méditation sur la colèretaper ou de casser un objet ? Entrez profondément dans chaque sensation en y mettant toute votre qualité de présence et en vous servant de votre respiration comme support.

    Peu à peu, en allongeant l'expiration, vous allez sentir votre corps se calmer. Observez également l'état de votre mental, vos pensées et le scénario que vous vous racontez. Essayez de comprendre pourquoi la situation que vous vivez suscite en vous cette émotion de colère. Quelle blessure vient-elle réveiller ? Il ne s'agit pas ici de réprimer la colère mais simplement d'apprendre à ne plus être le jouet de ses effets potentiellement dévastateur. Envoyez des pensées de douceurs et de compassion vis-à-vis de vous-même et, si vous le pouvez, envers la personne qui vous a blessée, le plus souvent sans intention véritable de vous nuire. Une fois que vous aurez retrouvé votre calme, vous pourrez exprimer calmement ce que vous ressentez et pourquoi ce qui s'est produit a suscité une telle émotion chez vous.

     

     

    Texte Nathalie Ferron, extrait du magazine "esprit YOGA" - Numéro 29 JAN/FÉV 2016 (Thème : "Gratitude- Apprécier la plénitude de ce qui est"). 

     

     

     

    « La respiration complèteMéditation sur l'élément eau »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :